L’apologue N° 1 – Novembre 2011

the expository essay

Introduction

Le bilan de la saison 2011, les sites spécialisés,  la presse, la télévision (enfin Motorstv)  proposeront  sous divers angles une retrospective  « best off »   »up »  « down » et….Mais qu’est-ce qui m’arrive ?   Dès la seconde ligne j’emploie l’anglais pour me faire comprendre du peuple de France ( si cher à Magnanou). L’anglais serait  indispensable dans l’univers du motocross? Et bien oui, le motocross Mondial est  monopolisé par la langue de Shakspeare, et le motocross mondial dominé par les américains, et plus précisément par l’organisation du motocross américain.

Le Thème

Les interviews des pilotes, à l’arrivée des manches,  se déroulant en anglais (traduit en français sur motorstv en live  par Maxime ou Jean-Christophe) me dérangent beaucoup moins que le fond des réponses invariablement identiques de l’autre côté de l’Atlantique, ou chacun, remercie tous ses sponsors, ses parents, sa petite amie,  son mécano, son team, ses fans et dieu qui les protège,  ce qui donne de ce côté-ci de l’Atlantique faute de temps un :  »je remercie tous ceux qui me soutiennent ». En anglais dans le texte bien entendu, que l’on soit Français, Italien ou Allemand…agaçant certe, mais ce n’est pas l’essentiel …

Non Non Non, l’anglais n’est pas le réel problème bien au contraire  !  Ce qui me dérange vraiment beaucoup, et que je qualifie de scandaleux aujourd’hui, c’est l’incapacité de notre dirigeant promoteur du championnat du monde, malgré l’uniformisation de langage(développé ci dessus)  de ne pas arriver à se donner les moyens de faire, qu’un champion américain jubile à l’idée de participer à son GP National, avec fierté, orgueil et défi sportif !   Si l’Europe arrive à trouver des solutions avec la dette Grecque, pourquoi serait il impossible de trouver une solution, pour qu’enfin, nous trouvions, ou retrouvions la magie de la confrontation des deux continents, en dehors du seul motocross des nations ? 

L’argumentaire

Le promoteur du mondial , opportuniste, saisie l’occasion unique d’un divorce entre Glen Helen et le championnat outdoor US pour glisser un Grand Prix des Etats-unis dans le calendrier 2010 à la surprise générale. Mais la participation à cette épreuve 2010, restera décevante puisque seul Mike Alessi, pilote d’une machine européenne en l’occurence KTM partenaire du mondial de motocross, fera la course..Tous les autres tops riders US  bouderont l’épreuve dans les deux catégories…

En 2011 Le promoteur du mondial, fait des annonces dignes d’un politicien en campagne, c’est à dire, un rêve éveillé et bien entendu juste quelques « actes »  qui ne correspondront pas du tout à la « fable » récitée dans un article de juillet 2010 sur notre mv.com  relayé dans le n°150 de mxmag. (extrait ci-dessous).

L’utopie

La jolie fable du promoteur :

GL : « On veut démarrer le Mondial l’an prochain juste après le championnat Supercross US par une épreuve en Australie. Deux courses sont prévues aux USA. Peut-être une troisième grâce à l’appui de Monster Energy qui est une société californienne. Il devrait y avoir aussi une manche au Brésil. D’ici trois, quatre ans, j’espère avoir neuf courses en Europe et sept overseas. »

GL : « On a signé un contrat avec Monster Energy pour l’an prochain. La marque devient partenaire du championnat du Monde. Les pilotes US sous contrat avec Monster rouleront les GP organisés aux USA, c’est dans le « deal ». Les managers sont enthousiastes à l’idée de voir leurs pilotes participer à des épreuves de Mondial. Pour eux, le SX apporte de la technique, mais le MX amène de la vitesse. Et les infrastructures qu’on propose leur plaisent. Le rêve serait d’avoir tout le monde ensemble mais c’est une étape… Red Bull devrait également continuer à supporter des teams. Ça donne une bonne base. » (source mv.com).

La contre-utopie

Michael Gaughn, propriétaire de l’hôtel casino South Point de Las Vegas passionné de moto, offre 100 000 $ au pilote américain qui gagnera le GP US à Glen Helen en MX1….(source lebigusa)

L’exemplum

Aucun top pilote US ne sera présent  au GP des Etats-unis 2011, d’autant que Mike Alessi cette fois-ci blessé ne prendra pas le départ….Les tops pilotes américains absents, le public américain absent …. quels sont les raisons de ce fiasco ?  il serait bien de prendre en compte cerains témoignages.  

Ryan Villopoto : »Ce n’est pas notre championnat. On n’a rien à voir avec ça. On sera à ce moment-là dans une phase de préparation. On n’aura pas le temps de se concentrer sur le GP tout en préparant le National une semaine plus tard. J’aurai aimé rouler mais c’est trop tendu… »(source Mx2K).

Mitch Payton : »  En fait on vient juste de finir un long championnat, certains avaient envie d’un peu de repos niveau compétition avant le championnat US qui commence le week end suivant. Et puis je pense qu’ils auraient dû faire beaucoup plus de publicité autour de l’évènement. Il n’y avait rien. C’est dommage car quand on y est, c’est professionnel, joli, mais je pense qu’en amont il fallait justement mettre en valeur l’épreuve à la radio, la télévision ou la presse écrite. Il aurait fallu que ce soit plus connu et mis en avant. En fait je crois que ça dépend aussi de la date de l’évènement. Si c’était à la fin de l’année, que le championnat serait fini et qu’il n’y aurait rien d’autre à faire, je pense que quelques américains rouleraient. Ici, le mondial n’est pas très connu. Le supercross est le championnat le plus important, ensuite vient le MX US. Ce sont des championnats que les gens regardent à la TV chaque semaine. Ici ce sont les championnats US les plus importants. » (source MX2K)

 Constat

1) Le GP des Etats unis est une épreuve supplémentaire ajoutée au calendrier US  surchargé – résultat négatif.

2) la date du GP programmé le wk de repos entre la fin du championnat sx et le début de l’outdoor est finalement une erreur stratégique – Résultat négatif.

3) le GP des Etats unis n’est pas une priorité pour les pilotes US car pas dans leur championnat – résultat négatif.

4) L’argent éventuel proposé sous forme de prime au résultat, n’a pas inversé la situation – résultat négatif.

5) Seule la compétition comptant pour son championnat officiel est une priorité pour le pilote – résultat négatif. 

Problématique

Comment organiser un GP des états-unis fédérateur ?

- Sans perturber les championnats US,

- Sans ajouter une épreuve, 

- Qui attire tous les pilotes et principaux  teams, par l’enjeu, sportif et financier.

- Que le club organisateur de l’épreuve s’y retrouve financièrement,

- Que le public soit présent,

- Que les médias mettent en avant ce qui sera un évênement unique, 

- Que les promoteurs du  championnat US et mondial en tireront un bénéfice financier, en audience, et en image.

 Concept

Il faut : 

- Associer le GP des Etats Unis, à une épreuve du championnat outdoor US, ainsi il n’y aura pas d’épreuve supplémentaire.

- Créer la publicité en Jumelant le GP des Etats-Unis, à l’épreuve d’ouverture du championnat US outdoor, qui fera alors un projecteur énorme à l’épreuve autant pour l’ouverture Outdoor, que pour le GP.

- Le GP comptera pour les deux championnats, ce qui alors devriendra un évênement exceptionnel chaque année !

- les meilleurs pilotes de GP seront présents et feront leur qualification « entre eux » afin de sélectionner les 20 meilleurs pour l’épreuve dans ce GP qui se déroulera exceptionnellement sur une seule journée.  

- les meilleurs pilotes du championnat outdoor US feront leur qualification « entre eux » afin de sélectionner les 20 meilleurs pour le GP.

- Nous aurons ainsi 40 pilotes derrière la grille dans chaque catégorie, les points seront donnés pour le mondial comme pour le championnat US… exemple :  1 Villopoto 25 points 2 Cairoli 22 etc…. ainsi Villopoto marquera 25 points en mondial mais aussi 25 points pour le championnat US …. de même que Cairoli marquera 22 en mondial et 22 en motocross us 450cc. Ainsi cette épreuve officielle comptera de plein droit au championnat de chacun.

- La durée de chaque manche durera 30 minutes plus 2 tours. 

- Ce sera la première fois dans l’histoire du motocross, que seront confrontés TOUS les meilleurs pilotes de la planète, je suis convaincu que cela deviendra le MUST et un évênement incontournable, y compris pour les pilotes orientés vers le SX….

- Il faut profiter et associer à l’évênement les « généreux donateurs » qui ont proposé des primes cette année à Glen Helen. De même lorsque l’on est capable de sortir 1 million pour une épreuve « artificielle »   sans réel succès et que l’on aura vite oublié… N’y aurait-il pas un émissaire promoteur du mondial pour orienter toute cette « énergie » sur un projet serieux comme le GP des ETAT-UNIS ?   Il y a du travail pour ce projet qui doit être l’unique priorité, en déplaise au futur organisateur du  GP du mexique, de chine, ou de thailande…2012, à ce jour, la conception du mondial est d’ignorer les Etats-unis, et la Belgique deux des nations phares du motocross mondial, comme ci on n’avait rien appris, comme ci le promoteur retombait dans ses anciens errements exposés dans la jolie fable… 

Convaincre

L’apologue, n’est pas obligatoirement réaliste, mais oblige au passionné qui le lira à s’exprimer sur les forums,  débattre, exposer, argumenter, développer la philosophie de ce billet…et qui sait ? Peut être que l’idée fera son chemin, sera reprise par quelques uns, débloquera la situation et un jour de nouveau nous nous enflamerons pour le GP des ETATS UNIS  cette belle épreuve aura une devise qui m’est cher EXTINCTA REVIVISCO (anéantie, je renais).

2 commentaires pour “L’apologue N° 1 – Novembre 2011”

  1. excellente proposition !

  2. Ouah !super analise et super proposition Gilou .Pourvu que tous ses grands décideurs sachent lire le français et tienne conte de tes propositions