L’apologue N°2 – Mars 2012

Introduction

L’année 2012 pas trop mal lancée des deux côtés de l’océan avec en Europe les championnats nationaux et les concurrentiels et rarissimes cross inters d’avant saison , et de l’autre côté de l’Atlantique avec le championnat de supercross cross américains labélisé championnat du monde par la FIM, une fédération tentant de mettre la main sur ce championnat avec l’auriculaire… En fait ces championnats subissent surtout la volonté depuis quelques années de nos jeunes champions du monde Européens préfèrant l’exil en floride ou en californie aux rigoureux hivers de notre vieux continent. De plus, avec un championnat et des revenus supérieurs en qualité et quantité que championnat du monde de motocross, adieux l’ascenseur social logique du mx2 vers le mx1… Ce championnat du monde de supercross nous offre depuis quelques années une lutte acharnée entre quelques « galactiques » confrontés à de jeunes nerveux irrespectueux voulant bousculer le top five,  un championnat dont l’évolutin mérite de faire un parallèlle avec les championnats nationaux européens et plus particulièrement le championnat national français !

Le Thème

LE MOTOCROSS EN FRANCE !   -  Nation considérée comme numéro 2, derrière les états-unis, offrant des générations de pilotes capables de gagner des courses, et des championnats mondiaux,  de battre les américains chez eux, et de les bousculer au motocross des nations, il est clairement établi que notre filière FFM minivert, cadet, junior est une école qui donne des résultats pour amener nos pilotes vers l’élite, Elite qui par ses résultats dans les plus grands championnats de motocross et supercross confirme sa valeur …Alors, une bonne école, de bons professionnels, de grands sportifs ! que se passe t ‘il dans notre championnat élite 2012? car enfin si aujourd’hui je regarde le championnat SX  US, ce jour 1 Villopoto, 2 Dungey, 3 Stewart , nous avons là les trois meilleurs pilotes américains qui probablement sont également parmis les meilleurs pilotes au monde… en fait ces 3 pilotes peuvent faire les nations,  Dungey à cette année encore l’age pour le mx2, avec les deux autres en mx1 et Open c’est du sérieux…Le championnat de France Elite devrait nous offrir un classement de niveau mondial avec les pilotes que nous avons en actuellement, voici le classement actuel en mx1- 1 Pourcel (s), 2 Soubeyras, 3 Aranda …ce n’est pas l’équipe qui vient à l’esprit pour les nations par exemple… Assurément l’élite ne sera pas la même en mondial..Mais où est donc passée la 7ème compagnie  Paulin, Frossard, Boog, Pourcel C, Boissière…?

L’argumentaire

L’argent ?  Selon la FFM, le championnat de France Élite 2012 offre des primes d’arrivées considérablement augmentées. Une enveloppe de 38000 euros par épreuve… Mais il semble que cela ne soit suffisant.  Certains demandent une prime pour venir, mais les clubs refusent.  Donc l’argent semble un argument de poids dans cette période de crise, au détriment il faut le noter de l’esprit sportif. 

L’intéret du team ?  Les teams italiens qui engagent Frossard ou Boissière, veulent voir leurs pilotes sous leurs couleurs dans leur championnat ….donc l’argent et la présence pour la reconnaissance de notoriété sont là les éléments clefs…au détriment, là aussi, de l’esprit sportif que de préférer par intéret de gagner un titre de champion d’Italie à celui de champion de France. Nous ne sommes plus dans l’ère des championnats disputés avec passion par les Péan Bruno Vimond etc…Le motocross évolue, la nostalgie n’est pas signe de progrès, avant ce n’était pas mieux, c’était une autre époque avec d’autres règles. Aujourd’hui l’évolution doit prendre le chemin de la modernité afin que le motocross élite, conserve une notoriété internationale et une envie commune du sacre.

 L’utopie

La jolie fable après l’épreuve française  :

Xavier BOOG : « on va monter dans le sable pour préparer les deux épreuves du championnat des Pays Bas et par là même le premier GP de la saison. »

Gautier PAULIN:« C’était un réel plaisir de rouler à nouveau en Championnat de France Elite ici à Romagné. Je sentais le public derrière moi et je les entendais même dans le casque. dommage que nous puissions pas faire l’ensemble du Championnat. Mais ces décisions ne nous appartiennent pas. »

Christophe POURCEL:«  J’aurai bien aimé faire l’Élite, mais apparemment les organisateurs ne sont pas spécialement intéressés ».

La contre-utopie

La jolie fable après l’épreuve des pays bas

Xavier BOOG « On va continuer à rouler dans le sable ; en ce qui me concerne je ne serais pas à Mill le week-end prochain, par contre dans deux semaines je participerais à l’ouverture du championnat d’Allemagne. »

Gautier PAULIN:«  On va continuer à travailler en vue de l’épreuve de Mill le week-end prochain ; la nouvelle évolution moteur apporte beaucoup de puissance, que l’on a réussi à dompter, et nous allons  maintenant bosser sur les suspensions avec Kayaba. Il nous reste trois semaines avant le GP de Valkenswaard, la réactivité du team est excellente et je suis raisonnablement confiant ».

les Moto-Clubs organisateurs et la FFM sont intéressés par la participation de Christophe Pourcel au Championnat de France Elite Motocross 2012, dans le respect des règles qui s’appliquent à l’ensemble des pilotes engagés. La FFM souhaite rappeler que plus de 228 000 euros de primes pilotes seront distribués par les Moto-Clubs organisateurs sur l’ensemble du Championnat. Le pilote vainqueur des « internationaux de France » se verra remettre la somme de 20 000 euros. Cette répartition se veut être la plus juste et récompense les pilotes au mérite de leur performance sportive. »

l’exemplum

Résultat avec tous ces regrets  – Aucun « top » du mondial 2011 présent dès la seconde épreuve du championnat de France élite…la peur de se blesser est même entrée dans l’esprit de certains tel un Clement Desalle, qui se concentre sur le mondial….On peut se demander ce qu’il allait faire sur une épreuve de l’AMA…Faudrait pas qu’il se blesse en faisant une séance de photo … On est bien loin du pilote américain qui est en compétition de janvier à septembre au minimum.

Constat

1) Mauvaise image pour tout le monde d’une épreuve remportée par des top du mondial qui abandonnent ensuite le championnat – résultat négatif,

2) Des leaders qui seront titrés par leur régularité dans le championnat mais sans référence internationale – Résultat négatif,

3) Un systhème de classement compliqué avec des qualifications dans les manches réservés au top 20 pour disputer une super finale, où finalement le grand public comprends mal le podium ou la répartation des points- résultat négatif,

4) Un public qui sera forcément moins concerné sur les épreuves - résultat négatif,

5) Une médiatisation et un retour sur investissement problématique pour les clubs - résultat négatif,

6) Une frustration des pilotes qui aiment courrir en france – résultat négatif, 

7) Une frustration du public qui aime voir ses meilleurs pilotes courrir,  

8) Un rejet des teams qui sentent une opposition entre leurs intérets financiers et sportifs et le championnat élite. 

Problématique

Comment organiser un championnat de France élite fédérateur ?

- Sans géner la préparation des teams pour le mondial,

- Qui attire tous les pilotes et principaux  teams, par l’enjeu, sportif et financier.

- Que le club organisateur de l’épreuve s’y retrouve financièrement,

- Que le public soit présent,

- Que les médias mettent en avant ce qui sera un évênement unique, 

- Que les annonceurs du championnat de France élite tire vers le haut le motocross national  sur le plan financier, en audience, et en image.

 Concept

Il faut : 

- Associer, et créer en amon du championnat, un projet commun avec tous les teams qui engagent les principaux représentants français en championnat du monde, ils doivent s’engager à faire le championnat tel un contrat. Une partie des primes pourraient être partagées avec les teams, et l’autre partie données au résultat. Il est certain que les intérets des teams, des clubs, des pilotes, du public doivent être commun. C’est cuit pour cette année il faut lancer tout de suite le calendrier pour 2013 avec dès l’annonce des teams cet hiver les convoquer pour travailler ensemble.

- Révolutionner le championnat et créer une championnat de France sur un mode des nations mais avec les teams, c’est à dire que le team sera sacré et non plus le seul pilote….Et pour les privés sans team, peut etre en associant son club.

- Créer de la publicité en associant les sponsors des teams, les marques, et les pilotes, aux affiches du championnat, des programmes et de la fédération, et un travail encore plus en profondeur avec motorstv via son émission Wheeliess.

- Créer un évênement en jumelant par exemple l’ouverture du championnat à une épreuve du side car cross, ou pourquoi pas à un « Week end spécial » qui réunira égalemen l’ouverture du junior, et du cadet  qui sera alors un projecteur sur l’épreuve d’ouverture chaque année, et lancement de la saison nationale.

- Répondre aux teams en proposant un circuit dans le sable en France et pourquoi pas si cela n’est pas possible l’ouvrir vers le bénélux … 

- Revenir aux fondamentaux avec deux championnats, comme en mondial, avec 2 manches mx 2 et  2 manches mx1, classement séparé, facile à comprendre pour tout le monde, en mondial ce règlement a fait ses preuves.

- Il faut ouvrir les qualifications, afin d’avoir 40 pilotes derrière la grille dans chaque catégorie,  idem ouverture aux pilotes étrangers qui eux aussi marqueront des points.

- Lorsque l’on a tous les meilleurs pilotes derrière la grille, le public répond présent, les sponsors également, les médias, et donc plus de recettes pour le club et les pilotes, l’ensemble est tiré vers le haut .

- Il faut profiter et associer chaque course à un évênement si cela est possible, pourquoi pas une épreuve internationale de side car cross, une épreuve nationale de side car, voire un GP. 

- je conseille l’achat du MX MAG N°171 Avril 2012,  l’article de Pascal Haudiquert page 104, me conforte dans l’idée que l’autorité peut faire évoluer les choses. Il doit y avoir un passage obligé pour les teams employant les meilleurs français en mondial. Il me semble qu’il existe des obligations, des devoirs,  des interdits pour participer à tel ou tel championnat,  ne pourrait-on pas imposer aux pilotes français terminant dans les 20 premiers  du championnat du monde, et qui se lancent dans une nouvelle saison en mondial d’être obligé de faire le championnat de France Elite ? la ffm est à l’écoute, mais de temps en temps l’autorité doit reprendre le dessus, pour le bien de tous…

     

Convaincre

L’apologue, n’est pas obligatoirement réaliste, mais oblige au passionné qui le lira à s’exprimer sur les forums,  débattre, exposer, argumenter, développer la philosophie de ce billet…et qui sait ? Peut être que l’idée fera son chemin, sera reprise par quelques uns, débloquera la situation et un jour de nouveau nous nous enflamerons pour un championnat de France élite qui sacrera un champion de france champion du monde et ce championnat aura une devise qui m’est cher EXTINCTA REVIVISCO (anéantie, je renais).

ib extended essay service

 

Les commentaires sont fermés !